Posts

Showing posts from September, 2019

29.09.2019 Meteora (Grèce/Greece)

Image
Dimanche 29 septembre 2019
Avant de partir, je m’aperçois que la fenêtre qui est derrière le conducteur est bloquée. Jens, aidé du voisin allemand arrive à la décoincer, mais ils ont un peu de mal. Nous partons et nous dirigeons vers la frontière grecque. Sur le bord de la route, de nombreux paysans essayent de vendre des choses, mais ce qui est curieux, c’est que ce sont surtout des oignons. La région doit être grande productrice d’oignons. Nous passons la frontière peu après midi, dix minutes d’attente, un chien policier vient renifler la voiture mais n’a pas l’air intéressé. Nous devons avancer nos montres d’une heure et comme il est 1 h 30 maintenant, c’est l’heure du lunch. La frontière passée, une belle autoroute toute neuve nous tend les bras ( !), construite sans doute avec l’aide de l’Europe, ce que n’ont pas (encore) les Albanais. Nous nous arrêtons sur un parking et déjeunons. Le paysage est très beau, sauvage, grandes montagnes, forêts et peu d’habitations. Nous nous dirige…

28.09.2019 Près de/ Near Pogradec (Albanie/Albania)

Image
Samedi 28 septembre 2019
Un collègue de Jens à l’institut vient nous voir à l’hôtel avec sa femme et ses deux petites filles à 9 h 30. Nous prenons un café ensemble et Jens et lui discutent un peu de la réorganisation du travail. Quand ils sont partis, nous faisons nos bagages et faisons quelques courses et partons. Bonne route, nous roulons bien et nous arrêtons au bord de la route pour le lunch et nous repartons. Nous roulons à peu près 20 mn quand un motard nous dépasse en klaxonnant, en nous criant plein de choses en albanais et en pointant le derrière de la voiture : nous avons roulé tout ce temps-là avec la grande porte de derrière ouverte !!! Apparemment nous n’avons rien perdu, nous nous apercevrons après que nous avons perdu quatre rouleaux tout neufs de papier-toilette. Si nos sacs de vêtements ou nos vélos ou la table et les chaises ou le porta-potti étaient tombés … Nous continuons vers le lac Ohrid, un lac bien connu en Albanie, très profond, très ancien et à la faune et l…

27.09.2019. Tirana

Image
Vendredi 27 septembre 2019
Pas de grand plan aujourd’hui. Je vais voir le grand parc de Tirana qui est à 5 mn en vélo de l’hôtel. Quel parc ! Il est immense, est complètement fermé aux voitures, contient un grand lac artificiel et de nombreux chemins et pistes cyclables. Une piste cyclable en fait tout le tour et j’y vais. Je ne vais pas vite et je m’arrête faire des photos mais cela me prend une heure et demie. Certaines parties sont sauvages, d’autres plus policées. C’est un endroit populaire pour se promener, faire du jogging ou du vélo. Le seul bémol c’est qu’il a été construit en 1955 sous le régime communiste, donc sans doute par des prisonniers du régime. Mais nous sommes en 2019 … Je suis très contentes de mes deux fleurs bleues. Je pars ensuite vers le centre et passe, par hasard, devant « La pâtisserie française », je m’arrête donc pour y déjeuner d’une quiche aux poireaux et d’un cappuccino, je boirai de ma bouteille d’eau après. La patronne est française et me souhaite un …

26.09.2019 Tirana

Image
Jeudi 26 septembre 2019
Je pars avec Jens pour aller voir l’institut, cela dure 15 mn en vélo. Parfois nous roulons sur une piste cyclable mais parfois, il n’y en a pas et là, il faut faire attention. Le stationnement est un peu anarchique et les voitures stationnées en double file fréquentes. Je fais connaissance avec les collègues de Jens et nous allons boire un café ensemble. Je les prends en photo et rentre, presque sans me perdre. Je commence le blog puis repars à l’institut, je vais déjeuner avec eux à une « lokanta », restaurant à marmites. C’est bon, mon aubergine farcie est délicieuse. Je rentre à l’hôtel, sans me perdre, puis repars au centre. A la librairie, il n’y a plus le « Albanian Daily News », mais un autre journal « Tirana Times », un hebdomadaire. Je feuillète un livre qui raconte la vie sous le régime communiste et il me prépare à ma visite suivante : le musée, installé dans un bunker (un immense abri souterrain) de la période communiste. Cela fait froid dans le dos…